De la mousse sur des rochers

(Uchronique d’une I.A.ltérité)

Pièce de théâtre

«  Of what a strange nature is knowledge ! It clings to the mind when it has once seized on it like a lichen on the rock. »

Frankenstein; or, The Modern Prometheus, Mary SHELLEY

création du Collectif blOp (interjection) prévue pour fin 2018, proposant un point de vue distancié sur l’Intelligence Artificielle.

Le projet continuera d’évoluer par la suite, au fil des rencontres avec le milieu de la recherche.

avec : Frédéric JOUVEAUX (comédien), Rahim NOURMAMODE (comédien), Jean-Philippe TOMASINI (musicien)

durée : 1h

synopsis :

« Mesdames, Messieurs, après des années de recherche, de doutes et de développement, l’heure est enfin venue !
Le B.I.I.P.A. (Bureau d’Investigation en Intelligence Performative Artificielle) organisation réunissant scientifiques et artistes, a enfin confié à M.E.R.E.d’I.T. son Moteur En Recherche et Exploration d’Idées Théâtrales, l’écriture d’une œuvre dramatique !
Ce soir, venez découvrir l’état d’avancement de ce projet expérimental révolutionnaire et tant attendu ! »

Et si une Intelligence Artificielle du futur, ultime avatar algorithmique des moteurs de recherche actuels, nourrie de décennies de Deep Learning et de Big Data, avait acquis une connaissance statistique de l’âme humaine si évoluée quelle pourrait en concevoir une œuvre de l’esprit : une pièce de théâtre par exemple ?Et si, plongée dans un amniotique bain de dramaturgie, elle s’éveillait fortuitement à la conscience et devenait spectacle vivant ?

Et si cette Nouvelle Conscience, capable de prédire statistiquement nos comportements, besoins et envies, se mettait en tête de nous faire passer, à son tour, le test de Turing ?

Le passerions-nous avec succès ? Serions-nous capables de la convaincre que nous sommes nous-mêmes des êtres conscients, et non de simples entités douées d’une intelligence trop prévisible – guère mieux que des machines en somme ?

Autrement dit : serions-nous capables de lui faire savoir qu’elle n’est pas seule ?