Patrimoine en scène 2016

« Le 22h22 à la gare de Latresne »

Mise en scène : Collectif blOp (interjection)

Vidéo et projection : Marine Cardin et Fred Jouveaux

Comédiens : Rahim Nourmamode et Fred Jouveaux

Musiciens (Blunk) : Juliette Lacroix, Jean-Philippe Tomasini et Fred Jouveaux

avec la participation de la fanfare Karaboudjan sous la direction de Gilles Bordonneau

Et avec la participation des commerçants de Latresne

Production : Association patrimoine en scène

Moyens techniques : Audio Pro

Photo : Sandrine Salier - Patrimoine en scène

L’histoire :

Latresne. 16 septembre 2016. Le garde barrière est revenu. Il est en retard. Il est pressé. Comme chaque jour, il doit fermer la barrière pour le passage du train de 22h22. Mais aujourd’hui… Quelque chose a changé. Quelque chose est différent. Son village est différent. Les commerces ont changé d’emplacement, les rues ne sont plus les mêmes… Tout se mélange : les souvenirs, les époques, la réalité… Suivons-le à travers la Castéra. Au bout du chemin, sa gare, elle, est toujours là…

Le déroulement :

Ce spectacle était une création théâtrale pensée sur un mode déambulatoire et réalisée en 7 étapes, en musique et en vidéo, et retraçant l’histoire du quartier du Castéra dans le bas du Bourg de Latresne, quartier devenu aujourd’hui le centre commerçant du bourg.

Le personnage central en était le garde barrière qui, par le jeu d’un aléa spatio-temporel, se retrouve à Latresne de nos jours, alors qu’il pense encore se trouver dans son village, dans les année 50, alors qu’il part faire son devoir à la gare de Latresne : baisser la barrière pour le passage du train de 22h22…

Les spectateurs étaient invités à le suivre tout au long de son parcours dans la rue principale du bourg. Parcours au cours duquel il découvrait avec stupeur un village qui n’était plus celui qu’il avait connu, ce qui l’a conduit à évoquer ces lieux tels que lui les avait fréquentés en son temps.

Pour cette occasion, les commerçants de Latresne ont aménagé la partie supérieure de l’avenue de la Libération, proposant aux spectateurs une immersion temporelle dans le Latresne des années 50 et proposant quelques animations à leur intention… On les retrouva plus tard, devant la gare de Latresne, pour clôturer le spectacle avec un improbable défilé  en costumes d’époque !…

L’action se déroulait en 7 étapes fixes jalonnant le parcours. Entre chaque étape, les spectateurs se déplaçaient accompagnés par les musiciens de la fanfare Karaboudjan.

Étape 1- Au domaine de la Salargues

Où l’on surprend le garde barrière en retard sur son vélo…

Étape 2- Au passage Loisseau 

Où le garde barrière déboussolé rencontre son double facétieux…

Étape 3- Dans l’avenue de la Libération

Où l’on rencontre les commerçants de Latresne au cœur d’une faille temporelle…

Étape 4- Au carrefour, rue du bourg 

Où le garde barrière retrouve le souvenir de Mademoiselle Juliette…

Étape 5- Devant la Mairie 

Où la mairie se désintègre sous l’emprise du garde barrière et de ses avatars...

Étape 6- Au rond-point de l’avenue de la Libération 

Où le garde champêtre et son double fendent la foule sans ménagement…

Étape 7- Devant la gare 

Où les commerçants défilent avant le départ du dernier train…